inthemoodtodissolveinthesky:

“Nous ne vieillirons pas ensemble.
Voici le jour
En trop : le temps déborde.”
Texte manuscrit de Paul Eluard, écrit le jour de la mort brutale de Nusch.

Facile - Eluard

lesmelancoliques:

La paupière du soleil s’abaisse sur ton visage

  • Facile, Paul Eluard

Les rayons de tes bras entrouvraient le brouillard

Paul Eluard (via unesaisonenenfer)

unesaisonenenfer:

Tu es venue le feu s’est alors ranimé
L’ombre a cédé le froid d’en bas s’est étoilé
Et la terre s’est recouverte
De ta chair claire et je me suis senti léger
Tu es venue la solitude était vaincue
J’avais un guide sur la terre je savais
Me diriger je me savais démesuré
J’avançais je gagnais…

elle-il-eux:

Nusch Eluard, Paul Eluard, Roland Penrose, Man Ray et Fidelin.

Il n’y a pas de hasard , il n’y a que des rendez-vous (Paul Eluard)

(via kate-0167)

« Un cœur n’est juste que s’il bat au rythme des autres cœurs. »

Rouge amoureuse, Paul Eluard

continentnoir:

Rouge amoureuse
Pour prendre part à ton plaisir
Je me colore de douleur.

L’aube, je t’aime, Paul Eluard

continentnoir:

L’aube, je t’aime j’ai toute la nuit dans les veines

Toute la nuit je t’ai regardée

J’ai tout à deviner je suis sûr des ténébres

Elles me donnent le pouvoir

De t’envelopper

De t’agiter désir de vivre

Au sein de mon immobilité

Le pouvoir de te révèler

De te libérer de te perdre

Flamme invisible dans le jour

Si tu t’en vas la porte s’ouvre sur le jour

Si tu t’en vas la porte s’ouvre sur moi-même.

adonrolelaboiteachaussure:

Sur la santé revenueSur le risque disparuSur l’espoir sans souvenirJ’écris ton nom…P.E

Je t’aime pour ta sagesse qui n’est pas la mienne
Pour la santé
Je t’aime contre tout ce qui n’est qu’illusion
Pour ce coeur immortel que je ne détiens pas
Tu crois être le doute et tu n’es que raison
Tu es le grand soleil qui me monte à la tête
Quand je suis sûr de moi.

Paul Eluard, Je t’aime (via inthemoodtodissolveinthesky)

Ta chevelure d’oranges dans le vide du monde
Dans le vide des vitres lourdes de silence
Et d’ombre où mes mains nues cherchent tous tes reflets.

La forme de ton coeur est chimérique
Et ton amour ressemble à mon désir perdu
O soupirs d’ambre, rêves, regards

Mais tu n’as pas toujours été avec moi. Ma mémoire
Est encore obscurcie de t’avoir vu venir
Et partir. Le temps se sert de mots comme l’amour.

**************

Quei tuoi capelli d’arance nel vuoto del mondo,
nel vuoto dei vetri grevi di silenzio e
d’ombra ove a mani nude cerco ogni tuo riflesso,

Chimerica è la forma del tuo cuore
e al mio desiderio perduto il tuo amore somiglia.
O sospiri di ambra, sogni, sguardi.

Ma non sempre sei stata con me, tu. La memoria
m’è oscurata ancora d’averti vista giungere
e sparire. Ha parole il tempo, come l’amore.

Paul Eluard, Ta chevelure d’oranges dans le vide du monde (Quei tuoi capelli d’arance nel vuoto del mondo)

L’aube je t’aime, j’ai toute la nuit dans les veines

Paul Eluard (via blackshivers)